Couteau Corse

Les couteaux Corses

Couteaux Corses : entre histoire, tradition et modernité

La coutellerie en Corse, une question de tradition

Il faut remonter plusieurs siècles en arrière pour retrouver les origines du couteau corse. A fort penchant agropastoral , les corses avaient besoin d’outils pour les aider dans divers travaux tels que le tannage ou le dépeçage. Ayant progressivement appris à travailler le minerai dont le sol corse est enrichi, ils ont su fabriquer les premiers couteaux de bergers corses ainsi que le couteau de chasse. Se défendant par ailleurs régulièrement contre les envahisseurs, les insulaires détournèrent ces couteaux en armes blanches pour lutter contre les ennemis. Au fil des siècles, notamment au XIXème, le charme exotique et sauvage de l’Île attira de plus en plus de touristes qui voulurent souvent ramener un souvenir de leur expédition. Ainsi apparurent les couteaux corses des temps modernes tels qu’ils sont connus aujourd’hui, parmi lesquels le très connu vendetta corse, qui n’est autre qu’un couteau créé pour attirer les touristes. Il en existe avec ou sans tire-bouchons pour ouvrir une bonne bouteille de vin corse ou tout simplement couper une tranche de lonzu lors d’une randonnée en montagne !

Les multiples usages des produits de la coutellerie corse

En dehors du couteau de chasse, déjà utilisé plusieurs siècles en arrière, on retrouve désormais aujourd’hui aussi le couteau de cuisine comme produit de la coutellerie en Corse. Côté forme et fabrication, les modèles retrouvés s’inspirent essentiellement de la tradition artisanale qui consistait à se servir de cornes de béliers ou de chèvres, de parties d’outils usagés ou de morceaux de bois. On retrouve également le couteau corse sous une fabrication entièrement moderne mais dont les formes s’inspirent des couteaux corses traditionnels, ou du couteau vendetta corse.



pub

A quoi ressemble un couteau corse ?

Le stylet corse utilisé comme couteau de chasse est une sorte de dague pouvant disposer d’un tranchant ou de deux tranchants, avec une lame triangulaire et un manche en bois. Le ‘traditionnel’ couteau de berger quant à lui, possède généralement un tranchant et un manche recourbés. On rencontre aussi le couteau pliant, le couteau droit, le stylet en os… etc., tous autant aimés… tant que cela provient de la coutellerie en Corse.

Les couteaux corses de plus en plus appréciés

Parmi les plus célèbres couteliers corses, on peut notamment citer la famille Ceccaldi ou encore la maison Cultellidicaccia et le coutelier Pol Demongeot, tous artisans de la coutellerie corse et travaillant à rester fidèles aux qualités traditionnelles des couteaux corses. Le vendetta corse, caractérisé par un manche fleuri et la devise revancharde inscrite en italien sur sa lame, ainsi que le couteau de cuisine et la plupart des œuvres des couteliers corses sont appréciés à cause de leur taille généralement effilée, mais surtout à cause de leur robustesse et de leur finesse.

2 Responses to Les couteaux Corses
  1. Niellu LECA 24 décembre 2016 à 14 h 17 min #

    C’est sympa de faire un article sur les couteaux corses. Mais de grâce, n’y citez pas cette « vendetta » issue du folklore pour touristes créée par la coutellerie de Thiers et qui n’a jamais eu de corse que le nom ! Vous allez vous attirer les foudres de tous mes amis couteliers de l’île.

Trackbacks/Pingbacks
  1. Deejo, le couteau personnalisable - 29 novembre 2016

    […] une tradition qui remonte à quelques décennies, pour en savoir plus lisez l’article sur les couteaux corses : entre tradition et modernité. Que ce soit pour la charcuterie comme du lonzu ou du fromage, le couteau de poche est un […]

Laisser un commentaire

c2094c90ba4fb12cbf9c209f0124e8fcbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb