Figatellu - saucisse corse

Le figatellu : saucisson typiquement corse

La gastronomie Corse regorge de nombreuses spécialités qui font sa renommée au-delà de l’île. Parmi ses produits phare, on retrouve le figatellu, célèbre saucisse confectionnée sous forme de « U ». Elle se démarque par le nombre de leurs variantes à découvrir dans les différents villages de l’île de beauté.

Qu’est ce que le figatellu ?

Le figatellu, prononcé figateddu dans le sud de l’île ou figadellu dans la partie nord, est une saucisse fraîche à base de foie et de viande de porc ainsi que de gras. Il se distingue des autres spécialités charcutières de l’île grâce à la présence de foie de porc ou fegatu en langue corse, origine son appellation. Ne bénéficiant pas d’une AOP, l’élaboration de cette saucisse corse n’est pas réglementée par un cahier des charges. Elle varie ainsi d’un village à un autre et la proportion de foie est différente d’une recette à une autre, mais demeure tout de même majoritaire. Délicieusement parfumées avec des gousses d’ail, des épices et parfois de vin rouge, les figatelli sont appréciés pour leur saveur légèrement prononcée. Pour la petite histoire, comme les autres produits de salaison corses, cette pièce de charcuterie est préparée sur l’île depuis l’époque de la domination génoise.

La fabrication des figatelli

Pour fabriquer cette saucisse corse, le foie, la viande et le gras sont hachés et assaisonnés de sel et d’épices. Le mélange est ensuite conservé durant une nuit dans un endroit frais, puis agrémenté de gousses d’ail écrasées. Le lendemain, la préparation est placée dans une passoire, humidifiée avec du vin rouge, puis introduite dans du boyau de porc. Les saucisses peuvent être dégustées fraîches ou après avoir été séchées dans une cave pendant quelques semaines. Elles peuvent aussi être fumées au fumoir « fuconu ». À noter que ces saucisses ne se fabriquent que de septembre à mars.

Comment se dégustent ces saucisses ?

Destinées à être consommées peu de temps après sa préparation, ces saucisses se dégustent cuits ou crus. Cuite, cette saucisse corse peut être frit à la poêle, rôtie au four ou grillée à la braise. Lorsqu’elle est sèche, elle se consomme crue comme un saucisson à l’apéritif. À noter toutefois que ce mode de consommation peut selon certains chercheurs favoriser le risque de contamination par l’hépatite E. Par ailleurs, la fabrication de cette charcuterie n’est plus uniquement artisanale, mais semi-industrielle avec de la viande importée pour de nombreux commerçants. Afin d’éviter tout danger, il est conseillé de ne consommer ces saucisses qu’en hivers et jusqu’à la fin du printemps. Par ailleurs, la consommation cuite est davantage recommandée puisque la cuisson permet d’éliminer les éventuels virus.

Préparer des plats savoureux

Généralement, ces saucisses sont servis avec une polenta de farine de châtaigne et du brocciu. Ces saucisses se marient également à merveille avec des œufs cuisinés (omelette, œufs au plat…) ou des haricots Soissons ou rouges. On les retrouve notamment dans des recettes telles que les haricots à la Corse et le tianu d’haricots rouges.

Source de la photo : Filip Ghinea – Photography Chronicles

Une réponse à Le figatellu : saucisson typiquement corse
  1. YASUA 19 octobre 2017 à 18 h 14 min #

    SUPERBE SITE

Laisser un commentaire

98322f44539717fda0c47e8eee4398cdOO